L’internat

L’internat, un lieu de convivialité

L’internat a pour ambition de permettre aux jeunes de se responsabiliser et d’acquérir l’autonomie indispensable pour leur future vie d’adulte.

C’est aussi un lieu d’accueil et d’échange où les élèves peuvent s’aider mutuellement dans le travail scolaire et tisser des liens durables.

Les surveillants qui encadrent les jeunes sont à leur écoute et se chargent de faire le lien avec la famille et avec les professeurs.

La structure

Le pavillon internat comprend la restauration ainsi que les chambres qui comprennent de 2 à 3 lits.

Un étage est réservé aux filles et un autre aux garçons. Il y a une surveillante à l’étage des filles et deux surveillants pour l’étage des garçons.

Les chambres sont organisées de concert entre les internes et les surveillants. Un accent particulier est mis sur l’entente entre les jeunes accueillis.

Les sanitaires se trouvent toujours à l’étage de la chambre de l’enfant.

L’équipe

Formés et expérimentés, M. Roger, Mme Delhaye et M. Picard vivent avec les jeunes de leur prise en charge après les cours jusqu’au lendemain matin. Ils considèrent que chaque jeune a des droits mais aussi des devoirs.

En effet, la vie en communauté exige certaines contraintes, sachons tous respecter les règles et nous pourons ainsi atteindre nos objectifs. Le règlement intérieur permet d’être patient, ferme avec les jeunes tout en les respectant et en restant à leur écoute.

La vie à l’internat nécessite compréhension, tolérance, honnêteté et  sérieux de la part de chacun : encadrant et jeune.

Les horaires

Les élèves arrivent le lundi matin, déposent leurs valises à la bagagerie et ont accès à l’internat après les cours.
Puis vient le temps de travail en chambre ou en étude surveillée (seconde et collège).
Le repas est servi au réfectoire dès 19h puis il est temps de regagner les chambres ou la salle d’étude, l’extinction des feux a lieu vers 21h30 pour les collègiens et vers 22h pour les lycéens.
A titre indicatif, l’heure de se réveiller est fixée vers 6h45 et le petit déjeuner commence à 7h20.
L’internat est fermé durant la journée.
Le départ est organisé le vendredi après-midi, il n’y a pas de cours le samedi donc les élèves restent 4 nuits.

L’accès à l’internat

Venir d’Honfleur, Beuzeville ou Evreux :

Une ligne régulière de bus dessert Pont-Audemer, plus d’infos sur le site :

https://www.normandie.fr/eure-lignes-regulieres

Venir de Bernay :

Une ligne régulière de bus dessert Pont-Audemer, plus d’infos sur le site :

https://www.normandie.fr/eure-lignes-regulieres 

Venir de Lisieux :

Une ligne régulière de bus dessert Pont-Audemer, plus d’infos sur le site : 

https://www.normandie.fr/eure-lignes-regulieres

Venir du Havre :

De nombreux élèves viennent du Havre et cela a généré du covoiturage entre les familles. (En effet, la ligne de bus 900 est prévue pour aller au Havre le matin et revenir le soir et non l’inverse).

Venir de Bourg-Achard ou Rouen :

Une ligne régulière de bus dessert Pont-Audemer, plus d’infos sur le site :

https://www.normandie.fr/eure-lignes-regulieres

Venir de Paris :

Prendre le train à 6h28 à la Gare St Lazare puis le bus 420 Bernay/Pont-Audemer à 8h20, arrivée 8h55, les cours commencent à 9h05.

Le retour passe par Evreux, départ de Pont-Audemer à 16h20 par le bus 560b puis prendre le train Evreux/Paris de 18h25, arrivée à la Gare St Lazare à 19h30.

Les activités

Afin d’offrir des instants de détente entre les heures de classes, l’étude et les repas, le groupe scolaire Saint Ouen propose aux élèves des activités extrascolaires le mercredi après-midi et permet l’accès au foyer à certaines heures.

Témoignages

Quand je suis arrivé à Saint-Ouen, j’avais totalement perdu confiance en moi par rapport aux notes. A l’internat, je me suis tout de suite fait des amis et j’avoue maintenant que je ne regrette pas du tout d’être venu. J’ai eu mon bac, personne ne l’aurait cru et maintenant je travaille dans une entreprise qui vend des pièces auto.

Nicolas

Témoignage ancien élève de STMG

Je vis à Pont-Audemer mais il y a deux ans, j’ai eu un problème d’addiction aux jeux vidéos : je jouais la nuit et dormais en cours. Le directeur m’a proposé une place à l’internat pour m’éloigner des écrans. J’avoue j’ai souffert les premiers jours et je rejouais le week-end, mais dès le début je ne dormais plus en classe et mes notes ont progressé. Je n’aurai du rester qu’un an mais au final j’y suis encore et je pense rester jusqu’au bac. A l’internat j’ai mes amis, on fait du sport et du coup je dors bien !

Tom F

Elève arrivé pendant son année de 3ème

Logo Ecole Directe